Amitiés Franco-Chinoises Nancy Lorraine
Association adhérentes à la Fédération des Associations Franco-Chinoises

14, rue du cheval blanc 54000 NANCY- tél. 03 83 41 15 40

 

ACCUEIL | ACTIVITES | EVENEMENTS | ADHESION | CONTACT | LIENS

| CUISINE CHINOISE | TIMBRES |


J'apprends le Chinois...

Première langue parlée dans le monde, et deuxième langue sur l'internet, le chinois est parlé par plus d'1,5 milliard de personnes, et s'étend, au delà de la Chine, dans le monde entier.

Le Chinois, langue de culture
C'est la langue de civilisation de tout l'Extrême Orient, la voie d'accès à un vaste pays et immense culture, un patrimoine d'une fabuleuse richesse, ainsi qu'à la compréhension d'une mentalité. C'est aussi un contact avec une forme de pensée et d'expression radicalement diffèrente de la nôtre. Outil de communication, l'écriture chinoise possède une dimension esthètique, celle de la calligraphie.

Le Chinois, un atout professionnel
De plus en plus nombreux sont, et seront, les Français dont l'activité sera orientée vers l'Asie en général et le monde chinois en particulier. une des clès de la réussite en ce domaine reste une connaissance de la langue et de la civilisation chinoise.


Cours 2019-2020

Informations et inscriptions :
· Par internet : www.chinenancy.org
· Par mail : contact@chinenancy.org
· Par téléphone : 03.83.41.15.40
Ou
· Le mardi 3 septembre 2019 de 18 h à 20 h,
à la MJC Lillebonne, 14 rue du cheval blanc à Nancy.

Cours de Chinois

Cours de Langue Chinoise pour adultes

Apprenez le chinois…

Une langue différente certes mais pas si difficile...
Les caractères d’écriture sont nombreux, mais se ramènent à des éléments simples souvent d’origine pictographique,
construits à partir de sept traits fondamentaux seulement. Et les mots sont invariables. Il n’y a ni conjugaison, ni déclinaison.
Par ailleurs, l’apprentissage de la langue chinoise développe les mémoires visuelle, auditive et gestuelle, en vous familiarisant
avec les caractères et les différents tons qu’elle utilise.

Une langue de culture…

Au travers de sa pratique, vous aurez plaisir à pénétrer progressivement dans une culture riche de plus de
4000 ans et une forme de pensée et d’expression différente de la nôtre. L’écriture chinoise possède
également une dimension esthétique, la calligraphie.
Outil de communication, la langue chinoise favorise la rencontre avec un grand pays et un peuple avide d’échanges.

Les Amitiés Franco-Chinoises vous proposent …

… quatre niveaux d’apprentissage de la langue chinoise (mandarin en caractères simplifiés) avec une
professeure de langue maternelle chinoise.
Le tarif annuel est de 320 € pour 60 heures d’enseignement, de septembre à juin, en respectant les
vacances scolaires.


- niveau 1 : lundi de 18 h à 20 h
- niveau 2 : mardi de 18 h à 20 h
- niveau 3 : mercredi de 18 h à 20 h,
- niveau 4 : lundi de 10 h à 12 h

Tarif :
320 € / 60 h / an.


Cours de Cuisine Chinoise

Pour découvrir la cuisine chinoise authentique dans une
ambiance conviviale, les Amitiés Franco-Chinoises vous proposent deux ateliers d’apprentissage avec une professeure
d’origine chinoise, un jeudi sur deux en alternance.
Le nombre de places est limité. Merci de vous informer préalablement sur les disponibilités

Un jeudi tous les 15 jours, de 18 h 30 à 20 h 30.

Tarif : 160 €
/ 15 séances / an.

Nombre de places limité. S’informer sur la disponibilité à
            contact@chinenancy.org


Tous les cours ont lieu à la MJC Lillebonne,
14 rue du Cheval Blanc à Nancy
:

cliquer ici pour en savoir plus...

 

 

ACTUELLEMENT

 

Solidarité

Chers amis,

Comme vous le savez, actuellement, un nouveau type de coronavirus 2019 nCov se répand au sein de la ville de Wuhan et des villes voisines de manière exponentielle. La situation est suffisamment grave pour que 56 millions d’habitants aient été confinés, coupés de l’extérieur.
Face à une catastrophe sanitaire de telle ampleur, les hôpitaux sont saturés et les personnels du corps médical débordés.
Sur le terrain, les matériels médicaux manquent cruellement.
La pénurie touche les masques, lunettes et combinaisons de protection.
De plus, les congés liés au Nouvel An chinois et l’épidémie perturbent la production et l’acheminement de ces matériels.
L’Association des anciens élèves de l’Université de Wuhan en France lance une collecte financière pour acheter en Europe et faire parvenir à Wuhan des masques chirurgicaux. Vous trouverez en cliquant ici une fiche de présentation de l’opération.

Cette initiative est relayée dans notre région par l’Association des Chinois en Lorraine,
et naturellement, les Amitiés Franco-Chinoises s’associent à cette démarche de solidarité.

Vous pouvez faire parvenir votre don de la façon suivante :

1. Par virement à : Association des Chinois en Lorraine
IBAN : FR7610278040010002097180154
BIC : CMCIFR2A
Domiciliation : CCM NANCY STANISLAS (Crédit Mutuel)

2. Par chèque, à l’ordre de l’Association des Chinois en Lorraine,
déposé ou envoyé au siège de l’association : 98 Rue Saint Dizier, 54000 NANCY

3. En espèces, déposées directement à l’adresse ci-dessus avec votre nom et contact indiqués sur l’enveloppe.

Un reçu vous sera remis sur demande.

Merci d’avance pour votre contribution.

Bien amicalement,
Amitiés Franco-Chinoises

 

 

Nouvel An Chinois 2020
Année du Rat à Nancy

Rat


La communauté chinoise et les amis de la Chine célébreront le Nouvel An chinois, les samedi 25 et
dimanche 26 janvier 2020, dans les salons de l’hôtel de Ville de Nancy.

Samedi 25 janvier, de 10 h 30 à 17 h :
· Animations tout au long de la journée proposées par
les associations, clubs et organismes locaux en relation avec la culture asiatique :
calligraphie, peinture, artisanat, marionnettes, médecine traditionnelle, arts martiaux, …
· Danses du dragon (12 h et 14 h 30),

Dimanche 26 janvier de 14 h à 17 h :
· Conférence de 14 h à 15 h «La route des étoiles,
l'astronomie dans la Chine traditionnelle. »
sur réservation auprès de espace.chine.nancy@gmail.com
· Spectacles de 15 h 15 à 17 h, ouverts à tous, dans la
limite des places disponibles :
> Théâtre d’ombres chinoises
> Danses, chants, musiques et contes
traditionnels chinois,
> Démonstrations d’arts martiaux,
> Défilés des animaux du zodiaque, de costumes
de minorités chinoises …

Le Nouvel An Chinois à Nancy est organisé par l’Association des Chinois en Lorraine, l’Union des Etudiants et Chercheurs Chinois à Nancy, les Amitiés Franco-Chinoises, l’Espace Chine – Centre culturel, Wang Li Institute, l’Institut Confucius et l’IUT de Nancy-Brabois, avec le soutien de la Ville de Nancy.

 

 

Nouvel An Chinois 2020
Année du Rat à Metz

Année du Rat 2020

Samedi 25 janvier,
o Danses du dragon, à 11 h 30 et 14 h,
Place d’Armes – JF Blondel

o A partir de 15 h, au Cloître des
Récollets,
> Théâtre d’ombres,
> Banhua, peinture, calligraphie,
musique et chants, art du thé,
> Expositions…

Le Nouvel An Chinois à Metz est organisé par
l’Institut Confucius de l’université de Lorraine avec le
soutien de la Ville de Metz.

 

 

Rat

2020 sera l'année du Rat de Métal, qui commencera le 25 janvier
2020 et durera jusqu'au 11 février 2021.
Les rats sont intelligents, polyvalents, gentils et mignons.
Les rats ont une forte intuition, réagissent vite et s’adaptent facilement à de nouveaux environnements.
Grâce à leur imagination et à leur perspicacité, ils peuvent tirer pleinement parti des possibilités offertes.
Les rats ont une grande curiosité, aiment essayer tout et n’importe quoi
et sont capables d’accomplir de nombreuses tâches.
Grâce à leur perspicacité, les rats ont une bonne appréciation de leur comportement, ce qui leur permet
d’éviter des problèmes inutiles. Les rats sont prudents et méticuleux,
et font donc souvent preuve de sérieux dans leur travail.

 

 

Philatélie

Le 20 janvier 2020, La Poste fête le Nouvel An Chinois avec
deux blocs de timbres consacrés à « l’Année du Rat ».

Philatélie Année du Rat 2020

 

 

Cinéma

Brooke

Xingxi (Brooke), jeune chinoise, voyage seule à Alor Setar, au nord de la Malaisie. Elle y vit trois
aventures distinctes, et comme parallèles, dont le point de départ est identique : une journée de
grande chaleur, au bord d’un chemin perdu, elle est victime d’une crevaison de vélo. Dans chacune de
ce que le titre appelle « aventure », la question du destin est centrale. Mais celle-ci ne résonne bien sûr
pas de la même façon selon les traits de caractère de Brooke qu’isole chacun des récits : d’abord
voyageuse, elle devient anthropologue, pour enfin s’assumer en jeune divorcée, esseulée. Le
personnage prend de l’ampleur, chaque fois que le film provoque son propre reset, et pourtant, le
mystère s’épaissit à mesure que l’émotion intérieure se fait concrète, intime. Le film forme comme une
succession de miroirs, à la réflexivité de plus en plus intense. Et cet écho en vient même à traverser
l’histoire du cinéma, convoquant les films d’Éric Rohmer, clairement cités par ses thématiques ici
partagées (incertitudes, hasard et destin, rencontres révélatrices) mais surtout dans le rôle important
porté par l’acteur rohmérien par excellence, Pascal Greggory, qui tentera d’aider Brooke à se retrouver, pleinement.

Un film de Yuan Qing – Chine-Malaisie – 1 h 40

 

 

Nina Wu

Nina Wu

Nina a quitté sa famille et sa ville de province depuis 8 ans, pour s’installer à Taipei dans l’espoir
de faire une carrière d’actrice. Elle n’a jusque là tourné que quelques courts-métrages et des publicités.
Elle complète ses revenus en animant un programme en live-stream. Son agent, Mark, insiste pour qu’elle auditionne pour le rôle
principal d’un film d’espionnage se passant dans les années 60...

Midi Z met au service de ce puissant regard féminin toute la puissance de sa mise en scène :
rien n’y est superflu, tout est méticuleux, chaque distorsion du son, surexposition de l’image, saturation de couleurs sont porteuses de sens et
rendent palpable l’univers intérieur de la protagoniste.

Un film de Midi Z – Taïwan – 2019 – 1 h 43

 

 

Séjour dans les monts Fuchun

Sejour dans les Monts Fuchun


Le destin d’une famille s’écoule au rythme de la nature, du cycle des saisons et de la vie d’un fleuve. Fresque ambitieuse et superbe, le
premier film de Gu Xiaogang inaugure un triptyque sur le sort d’une famille démunie confrontée à l’essor économique de la Chine...
« C’est toute la complexité des bouleversements provoqués par le boum économique de la Chine que le film décrit et embrasse avec une
intelligence et une sensibilité dont l’incroyable mesure révèle toute son humble mais tangible puissance. Séjour dans les Monts Fuchun est
un film choral qui n’a pas besoin de forcer pour exister. La caméra à hauteur de l’intime, caresse les lieux et les êtres. (…) La nature a biensûr
son rôle à jouer. A Hangzhou, il y a l’eau et les montagnes qui ont inspiré de tout temps les peintres et les poètes. Le film rattache
constamment les drames de l’existence à cet environnement souverain jamais écrasant. C’est ici et pas ailleurs que se joue le destin
de ces frères qui affrontent avec calme les bouleversements d’un monde fragilisé par un capitalisme rampant qui change peu à peu les
mentalités. Assurément l’un des plus beaux films de 2019 » Première

Un film de GU Xiaogang – Chine – 2019 – 2 h 30

 

 

Cinéma…

Le Lac aux Oies Sauvages


Le Lac aux oies sauvages

Un chef de gang en quête de rédemption et une prostituée prête à tout pour recouvrer sa liberté se retrouvent au coeur d’une chasse à l’homme.
Ensemble, ils décident de jouer une dernière fois avec leur destin.
La révélation qu’avait été Black Coal, lors de la Berlinale de 2014, nous avait permis de faire connaissance non seulement avec un
réalisateur qui sait tirer le meilleur de ses acteurs et de son équipe technique, mais aussi avec un auteur désireux de nous
faire découvrir la Chine, par un prisme aux antipodes de l’imaginaire que nous en diffuse la communication gouvernementale, fière de son nouveau statut de puissance mondiale.
Cinq ans plus tard, son intention de rappeler qu’une vaste partie de cette nation reste assimilable à un pays du tiers-monde est toujours
présente dans Le Lac aux oies sauvages. Les caractères mortifères et politiquement incorrects y sont même
bien plus appuyés que dans son précédent long métrage, puisque, cette fois, à défaut d’une enquête
policière, l’intrigue se concentre sur une guerre des gangs. Et la violence est d’autant plus transgressive que
la police, du fait de ses méthodes brutales, y est assimilée à n’importe quel autre groupe de criminels.
La principale qualité de ce film de gangsters, outre son travail esthétique conforme à celui d’un film noir,
éclairé aux néons, et qui avait fait le charme de Black Coal, est justement la manière dont Diao Yi’nan capte
cette violence omniprésente. Dans le choix de ses cadrages, mais aussi dans son écriture, il semble s’être
donné comme défi de réunir régulièrement les nombreux antagonistes dans des espaces limités, et faire de
ceux-ci de véritables cocottes-minute prêtes à exploser.
Ainsi, à chaque fois que l’on voit plusieurspersonnages à l’écran, l’ambiance électrique devient oppressante, et participe pour beaucoup
au sentiment malaisant que le cinéaste veut donner de son pays.
Mais les scènes les plus mémorables sont assurément celles dans lesquelles les antihéros se battent. Les
chorégraphies sont sublimées par le montage, et confinent à un niveau de violence rarement atteint dans
le cinéma d’arts martiaux classique. Les personnages incarnés par Hu Ge et Gwei Lun-Mei prennent des
coups et en distribuent du début à la fin. Cependant, le plus sordide n’est certainement pas leur sort, mais
reste bel et bien l’image que Diao Yi’nan donne de son pays : un coupe-gorge peuplé de voyous, de
prostituées et de toxicomanes. L’esprit propre au film noir est toujours là, et peut-être même plus prégnant
encore que dans Black Coal, puisque désormais on ne nourrit quasiment pas d’espoir quant aux chances du
personnage principal d’en sortir vivant. Et ça, c’est la quintessence du suspense, voire du fatalisme, qui se leste d’une dimension socialement horrifique.

Un film de DIAO Yinan – Chine – 2019 – 1 h 47.
Au Caméo – Nancy à partir du 25 décembre 2019

 

 

Exposition…

Peng Wan Ts

Peng Wan Ts
Regards


Dans le parcours des collections, le Musée d’Art Moderne de Paris consacre une exposition à Peng
Wan Ts, pour les quatre-vingts ans de l’artiste et à l’occasion du don de ce dernier au musée de l’une de ses plus importantes compositions Le Banquet (1981-2006).
Artiste né dans le Sichuan en 1939 et formé à Taïwan, où il arrive alors qu’il est encore enfant, Peng Wan Ts y observe les
formes les plus récentes de l’art occidental avant de s’installer en France en 1965. Quatre ans auparavant, la Biennale de Paris
présentait pour la première fois son oeuvre au public parisien.
C’est là l’origine d’un intense lien d’affection qui s’est renforcé au gré des rencontres. Paris, dans les années 1960, demeure en
effet la ville où convergent les artistes, de Zao Wou-Ki avec lequel s’amorce un long compagnonnage indépendant des
choix esthétiques de l’un et de l’autre, aux nombreux amis français avec lesquels il n’a cessé de dialoguer.
Peng Wan Ts a choisi d’offrir au Musée d’Art Moderne de Paris
une peinture qu’il mit plus de vingt ans à composer, précédée de nombreuses esquisses : Le Banquet (1981-2006), oeuvre
complexe et savante, pourrait se comparer à une moderne comédie humaine dans laquelle la finesse des détails et
l’harmonie chromatique contrebalancent l’acidité perçue.
Portant la marque de Georg Grosz ou de Stanley Spencer, ses oeuvres n’ont cessé d’emprunter à des sources plus
anciennes, tant européennes qu’asiatiques. Son travail témoigne d’un intérêt presque obsessionnel pour la figure
humaine. Par la violence contenue de ses peintures et dessins, Peng Wan Ts se tient toujours à la lisière de la critique sociale
et politique, ayant été intimement touché par la dureté des temps. Autour de ce don d’une générosité extrême, l’artiste a
choisi de présenter un ensemble d’oeuvres composant les jalons d’un art profondément singulier, traversant les débats de
la scène parisienne que Peng Wan Ts observait en philosophe.

au Musée d’art moderne de la Ville de Paris,
11 avenue du Président Wilson – Paris 16°
jusqu’au 09 février 2020

 

 

- Message -

Panda

Rencontres Franco-Chinoises…

« Je m'appelle Alexis. J'ai 20 ans et je suis actuellement étudiant à la fac de lettres. Je suis
moi-même adhérent aux Amitiés Franco- Chinoises.
Les Chinois voulant apprendre le français (et inversement) à Nancy n'ont pas de moyen de
pratiquer régulièrement la langue dans une atmosphère sereine et conviviale avec des natifs. De même pour des gens qui, comme moi,
sont Français et souhaitent apprendre le mandarin.
Avec des étudiants chinois, pour la plupart à la fac de sciences de Vandoeuvre, nous
réfléchissons actuellement à organiser, à partir de fin janvier, une activité régulière, sur le
modèle de ce qui existe dans certaines grandes villes comme Paris : une ou deux fois par mois,
des Français et des Chinois pourraient se retrouver dans un restaurant chinois ou un café
à Nancy le temps d'une soirée afin de discuter et pratiquer les deux langues, chacun payant
son repas ou sa consommation sans aucun autre frais. Nous avons décidé de ne pas aller
dans des bars, car nous recherchons la tranquillité et la sérénité.
Nous avons déjà une quinzaine de Chinois qui seraient intéressés par le principe.
Si vous êtes intéressés, et souhaitez avoir plus d'informations ou être associés plus
étroitement à l'organisation de ces rencontres, n'hésitez pas à m'envoyer un mail
(metz.alexis@outlook.fr) ou à me contacter au
06 13 59 75 78.
Alexis »

 

 

Exposition…

Henri Cartier-Bresson

Le 25 novembre 1948, Henri Cartier-Bresson reçoit une commande du magazine Life pour faire un reportage sur les «
derniers jours de Pékin » avant l’arrivée des troupes maoïstes.
Venu pour deux semaines, il restera dix mois, principalement autour de Shanghai, assistant à la chute de la ville de Nankin
tenue par le Kuomintang, puis contraint de rester à Shanghai sous contrôle communiste pendant 4 mois, et quittant la Chine
quelques jours avant la proclamation de la République populaire de Chine du 1er octobre 1949.
Au fil des mois, ses témoignages des modes de vie « traditionnels » et de l’instauration d’un nouvel ordre (Pékin,
Hangchow, Nankin, Shanghai), produits en pleine liberté d’action, rencontrent beaucoup de succès dans Life et les
meilleurs magazines internationaux d’actualité (dont Paris Match, qui vient d’être créé).
Le long séjour en Chine s’avère être un moment fondateur de l’histoire du photojournalisme : ce multi-reportage intervient
aux débuts de l’agence Magnum Photos, que Henri Cartier- Bresson a co-fondée dix-huit mois auparavant à New York,
et apporte un nouveau style, moins événementiel, plus poétique et distancié, attentif aux personnes autant qu’aux équilibres de
l’image. Un grand nombre de ces photos sont aujourd’hui encore parmi les plus célèbres du photographe (telle le « Gold
Rush à Shanghai »). Comme une répercussion de « Chine 1948- 1949 », Henri Cartier-Bresson devient dès 1950 une référence
majeure du « nouveau » photojournalisme et du renouveau photographique en général. Les livres Images à la
sauvette (Verve, 1952) et D’une Chine à l’autre (Delpire, 1954), préfacé par Jean-Paul Sartre, confirment cette suprématie.
En 1958, à l’approche du dixième anniversaire, Henri Cartier- Bresson repart à l’aventure dans des conditions toutefois
opposées : contraint par l’accompagnement d’un guide pendant 4 mois, il parcourt des milliers de kilomètres, au
lancement du « Grand Bond en avant », pour rendre compte des résultats de la Révolution et de l’industrialisation forcée des
campagnes. Il réussit toutefois à montrer aussi les aspects les moins positifs, l’exploitation du labeur humain, l’emprise des
milices, etc. Là encore, le reportage rencontre un succès international.
L’exposition à la Fondation Henri Cartier Bresson à Paris regroupe 114 tirages originaux de 1948-1949,
40 tirages de 1958, et de nombreux documents d’archives.

 

 

Exposition…

Une des Provinces du Rococo

François Boucher, l’une des figures les plus illustres de l’histoire de la peinture au XVIIIe siècle avec Watteau et Fragonard, fut aussi l’un des artistes qui oeuvra avec le plus de talent au renouvellement des arts décoratifs. Au moment où la Chine, cette civilisation aussi ancienne que lointaine, se rapproche de la France par le biais du commerce des objets d’art, Boucher en devient l’un des collectionneurs et le porteparole : il peint de nombreux sujets inspirés par la Chine qui se diffusent presque aussitôt dans les décors parisiens autant que dans les recueils d’estampes et, bien logiquement, au travers des arts décoratifs, la porcelaine, le mobilier et plus encore la tapisserie.

Le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon, qui conserve depuis deux siècles les dix cartons de François Boucher réalisés en 1742 pour la manufacture de Beauvais, présente une exposition ambitieuse, forte de cent trente prêts nationaux et internationaux, en guise de réflexion poétique sur une problématique jamais présentée au public : le processus créatif d’un artiste qui sut, par une curiosité et une inventivité exceptionnelles, donner naissance à un répertoire exotique original et, selon le mot des frères Goncourt, « faire de la Chine une des provinces du rococo. »

« Une des provinces du Rococo.
La Chine rêvée de François Boucher »
du 9 novembre 2019 au 2 mars 2020,
au musée des beaux-arts et d’archéologie de Besançon

 

 

Nouvel an chinois

Nouvel An Chinois 2020


La communauté chinoise et les amis de la Chine célébreront à Nancy le Nouvel An chinois
le week-end des 25-26 janvier 2020, dans les grands salons de l’hôtel de ville de Nancy.

 

 

WU Chi-Chen

WU Chi-Chen


Native de Taïwan, WU Chi-Chen méne une brillante carrière de pianiste.
Elle donnera un concert le mardi 7 avril 2020 à 20 h au
Conservatoire régional du Grand Nancy
.

 

 

Retrouvez les Amitiés Franco-Chinoises sur Tweeter : @AFC_Nancy

 

 

RETROSPECTIVE EVENEMENTS :

2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011
|
2010| 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004

 

 

 

Carte de Chine : Les Provinces chinoises
La forme de la Chine est facilement mémorisable car en forme de poulet.

Comme le pluriel de son nom l'indique, les Amitiés Franco-Chinoises
réunissent tous ceux que la Chine passionne.

En rassemblant des personnes d'origines différentes et aux intérêts
divers, notre association se propose de développer les liens et les
échanges entre Chinois et Lorrains, et de favoriser une meilleure
compréhension entre les deux cultures.

 

 

ACCUEIL | ACTIVITES | EVENEMENTS | ADHESION | CONTACT | LIENS

| CUISINE CHINOISE | TIMBRES |