Amitiés Franco-Chinoises Nancy Lorraine
Association adhérentes à la Fédération des Associations Franco-Chinoises

14, rue du cheval blanc 54000 NANCY- tél. 03 83 41 15 40

 

ACCUEIL | ACTIVITES | EVENEMENTS | ADHESION | CONTACT | LIENS

| CUISINE CHINOISE | TIMBRES |

 

ACTUELLEMENT


Exposition

DEUX SCULPTEURS CHINOIS MODERNES

Sculptures Chinoises Modernes

Hua Tianyou (1901-1986)

Né dans une famille de menuisiers, Hua Tianyou apprend le dessin à l’Ecole des beaux-arts de Xinhua à Shanghai, en parallèle de son
activité de professeur d’école primaire, et commence également à pratiquer la sculpture. Repéré par Xu Beihong (1895-1953), figure
majeure des débats artistiques pendant la période républicaine, ilest encouragé dans cette dernière voie et quitte la Chine en 1933
pour Paris, où il intègre l’atelier d’Henri Bouchard (1875-1960) à l’Ecole nationale des beaux-arts. Diplômé en 1939 et récompensé
par de multiples prix dans des salons, Hua Tianyou finit par rentrer en Chine en 1948 où il devient professeur à l’école des beaux-arts
de Pékin. Mettant au service du nouveau pouvoir maoiste son goût pour un vocabulaire synthétique et pour la lisibilité des
compositions, il devient l’un des sculpteurs chinois les plus célèbres du XXe siècle, notamment grâce à la réalisation de commandes
officielles, au premier plan desquelles les bas-reliefs du monument aux héros de la place Tian’anmen.

Yan Dehui (1908-1987)
Yan Dehui débute son apprentissage de la sculpture dès l’âge de treize ans auprès de Zhu Zichang (1874-1934), spécialiste des petits
sujets religieux ou profanes en buis. Il poursuit ensuite ses études au sein de l’école des beaux-arts de Shanghai, fondée par Liu Haisu
(1896-1994), et y devient professeur. En 1938, il rejoint Paris où il intègre lui aussi, à l’école des beaux-arts, l’atelier d’Henri Bouchard,
puis celui de Georges Saupique (1889-1961). Du milieu des années 1940 au début des années 1950, la carrière de Yan Dehui connaît de
nombreux succès dans les salons parisiens en raison de la parfaite assimilation d’un vocabulaire académique basé sur un équilibre
entre naturalisme et épuration des formes que démontrent ses oeuvres. Toutefois, alors qu’il commence déjà à s’orienter vers des
activités plus rémunératrices au début des années 1950, son déménagement en Bourgogne en 1957, pour des raisons familiales,
l’isole du milieu artistique dans lequel il évoluait et met ainsi un frein à sa carrière, même s’il continue à produire des portraits et
des sujets en buis jusqu’à la fin de sa vie ainsi qu’à participer à des expositions.

Au musée Cernuschi à Paris, jusqu’au 24 juin 2018

 


Exposition


PARFUMS DE CHINE.
LA CULTURE DE L’ENCENS AU TEMPS DES EMPEREURS

Femme parfumant ses manches sur un brûle-parfum

Femme parfumant ses manches sur un brûle-parfum (détail)
Chen Hongshou, encre et couleurs sur soie, 129,6x47,3cm,
Dynastie des Ming (XIVe s. – XVIIe s. apr. J.-C.), musée de Shanghai
Doté d’une symbolique qui s’enrichit au fil du temps, le parfum permet d’aborder de nombreux aspects de la culture chinoise.
Depuis sa signification dans les pratiques rituelles jusqu’à son association à l’art de vivre des lettrés, l’encens a en effet suscité une
richesse de productions artistiques et littéraires.
Des brûle-parfums aux tables à encens, l’histoire du parfum en Chine permet d’aborder les plus brillantes créations, et ce à
travers une grande diversité de matières et de médiums allant de la céramique au laque, de la peinture à la calligraphie.

L’exposition présentera en particulier un ensemble de peintures signées de grands noms, comme Chen Hongshou ou Qiu Ying,
mettant en scène belles dames, ermites et lettrés dans leur rapport à l’encens, qu’il soit associé à la toilette, à la méditation ou au rituel.
Au musée Cernuschi à Paris, jusqu’au 26 août 2018.

 

 

1850 – 1950, le siècle qui a façonné la Chine actuelle

Confucius Institute


L’occident de la révolution industrielle et un empire chinois millénaire se rencontrent pour la première fois au milieu du 19ème siècle.
Entre ces deux parties du monde, persuadées de représenter chacune une civilisation et qui jusque-là s’ignoraient à peu près totalement, le choc est violent.
Une succession de défaites militaires devant les puissances européennes et le Japon conduisent à une sujétion d’une Chine contrainte d’affronter une menace,
extérieure et intérieure, d’une gravité inédite dans sa longue histoire. Quelle réponse à la modernité occidentale : réforme – institutionnelle, éducative –
ou révolution – intellectuelle, politique - ?
De cette onde de choc qui abat l’empire, naît une république (1911) puis au terme d’une guerre avec le Japon
et de l’affrontement entre communistes et nationalistes, la République populaire (1949).
Des Guerres de l’opium au Président Xi Jinping, la Chine n’a eu de cesse d’atteindre richesse et puissance, et de recouvrer la place qui était la sienne dans le monde d’avant.

Conférence présentée par Alain LABAT.
Vendredi 13 avril 2018, de 14 h 30 à 16 h 30,
à l’IUT Département de Mesures Physiques
Amphithéâtre 1 – 1er étage
8 rue Marconi Metz Technopole.

 

 

Assemblée générale

L’assemblée générale de l’association aura lieu le vendredi 30 mars à 18 h 00, à la MJC Lillebonne.
Vous recevrez prochainement une invitation officielle, mais retenez dès à présent la date dans votre agenda.

 

 

L'Institut Confucius de l'Université de Lorraine et l'Ecole Doctorale Fernand-Braudel,
en partenariat avec les Centres de Recherche CEGIL et Écritures
vous invitent aux

Dialogues franco-chinois sur la poésie
avec SHU Cai et LIANG Ping, poètes chinois

La poésie (notamment la poésie moderne mais aussi la contemporaine) est étroitement liée à la question
de la subjectivité, de l’individualité mais aussi de la magie de la langue.
Si cette donnée semble universelle, il n’en reste pas moins que le mystère des passerelles entre des
mondes poétiques aussi différents que celui de la poésie chinoise et de la poésie française reste entier.
Comment fait-on pour construire ces passerelles ? C’est à cette question que s’efforceront de répondre lors
de dialogues suivis de lecture, deux poètes chinois contemporains, dont l'un traduit aussi la poésie
française en chinois.

Shu Cai
Shu Cai

De son vrai nom Chen Shucai, il est poète et traducteur. Diplômé en 1987 de langue et littérature
françaises, il a été diplomate de 1990 à 1994 à l'Ambassade de Chine au Sénégal. Chercheur en poésie
française à l'Institut des Littératures étrangères de l'Académie des Sciences Sociales de Chine, il vit
actuellement à Beijing. Traducteur de Pierre Reverdy, René Char, Saint-John Perse, Yves Bonnefoy,
Arthur Rimbaud entre autres, Shu Cai est l'un des fondateurs de l'école de poésie « la Troisième Voie
» et s'investit particulièrement dans l'étude des littératures et cultures étrangères. Il est l'un des
fondateurs de la revue trimestrielle 《读诗》 (Lire la poésie) et de la revue annuelle 《译诗》 (Traduire la poésie),
crées en 2011. Ses poèmes ont été traduits en français et en anglais. Il a reçu la distinction de « Chevalier dans l'Ordre
des Palmes académiques » en 2008.

Liang Ping
Liang Ping

Poète de renom, né en 1955 à Chongqing. Président de la Fédération des mondes littéraire et
artistique de Chengdu, Vice-Président de l'Association des écrivains de la Province du Sichuan, il a été
rédacteur en chef de la revue poétique « Étoiles » pendant plus de dix ans et il a créé en 2016 la
revue poétique « Pavillon en paille ». Il a publié une trentaine de recueils de poèmes et obtenu
plusieurs prix de poésie. Un certain nombre de poèmes ont été traduits et publiés en langues
étrangères. En 2017 il a participé en tant que Secrétaire Général à la création et l'organisation du
Festival international de poésie de Chengdu.
Participeront également aux échanges : Véronique Dieu (Université de Liège) , Françoise Lartillot
(Université de Lorraine), Laurent Husson (Université de Lorraine), Claire Placial (Université de Lorraine),
Hong Toussaint (Université de Lorraine), Shuang Xu (Université Paris- Diderot), Li Yao (Université de
Technologie de Wuhan).

Samedi 24 mars 2018, de 09:30 à 11:30
Salle 208, Bât. A, UFR Arts, Lettres et Langues
Ile du Saulcy, Metz

 

 

 

Moines de Shaolin

Moines Shaolin


La Troupe des Moines de Shaolin revient dans un nouveau spectacle d’une heure trente à vous couper le souffle.
Mercredi 21 mars 2018 à 20 h 30, Salle Poirel à Nancy

 

 

L’empire du thé

Empire du thé

En Chine, le thé est vert, rouge, noir, mais aussibleu-vert, jaune ou blanc.
Comme le vin, le thé a sesgrands crus, ses terroirs et ses savoirs faire.
Depuis la nuit des temps, le destin du thé est lié à celui de la Chine Il s’inscrit dans l’histoire du pays,
entre mythes et légendes et il accompagne siècle après siècle, l’élaboration d’une civilisation et la construction d’un empire.
D’abord plante médicinale, le thé est devenu une boisson, chinoise à l’origine, asiatique ensuite,
universelle enfin. Bien plus qu’un breuvage recherché pour ses bienfaits, il incarne un art de vivre, un état d’esprit
Il symbolise également le contrôle de soi, le respect de l’autre, l’hospitalité, la sérénité, le zen.
Il exprime enfin le raffinement, l’élégance, la simplicité, la pureté…
Au travers d’un diaporama qui vous entraînera dans les principales régions théières de Chine,
Katrin Rougeventre vous ouvre les portes de l’univers du thé chinois et vous dévoile au passage quelques secrets…

Mardi 20 mars 2018 de 14h30 à 16 h 30,
à l’IUT Département de Mesures Physiques
Amphithéâtre 1 – 1er étage
8 rue Marconi Metz Technopole.

 

 

Rencontre exceptionnelle avec des Pumis

Pumis

Les Pumi 普米族 (Pǔmǐzú) sont environ 30 000 personnes. Ils habitent dans des régions de hautes montagnes, à cheval sur les provinces du Yunnan et du Sichuan.
Les Pumi parlent une langue qui appartient à la famille des langues sinotibétaines. Peu à peu, ils ont délaissé les caractères tibétains et utilisent maintenant les caractères chinois.
Selon les légendes et les registres historiques, les ancêtres des Pumi appartenaient à une tribu nomade qui circulait sur le plateau Qinghai-Tibet.
Leurs descendants se seraient déplacés vers les régions plus chaudes et plus verdoyantes de la chaîne des Hengduan.
Au VIIe siècle, les Pumi vivaient dans les régions de Yuexi, Mianning, Hanyuan, Jiulong et Shimian du Sichuan,
et ils formaient l'un des groupes ethniques les plus importants de la préfecture de Xichang.
À partir du XIIIe siècle, les Pumi se sont peu à peu sédentarisés. Depuis lors, ils cultivent la terre et font de l'élevage, surtout de bétail et de moutons.
L'agriculture occupe la place prédominante de leur économie, surtout la culture du maïs, du blé, des fèves, de l'orge, de l'avoine et du sarrasin.

Dans le cadre des contacts exploratoires pour la participation de chanteurs Pumis à l’édition 2020 du
Festival du Chant choral de Nancy, nous avons le plaisir d’accueillir un couple de jeunes Pumis, accompagnés du président de l’association Chine-Roanne.
Nous vous invitons à les rencontrer autour d’un diaporama et d’une tasse de thé amicale
le samedi 3 mars de 17 h 30 à 19 h,
Salle Charles Laprévote – FJT Les Abeilles
58 rue de la République à Nancy.

Une occasion exceptionnelle de découvrir une minorité méconnue… et des personnalités très attachantes.

______________________________________________________________

Rencontre avec des Pumis.

Les Pumi 普米族 (Pǔmǐzú) sont environ 30 000 personnes. Ils habitent dans des régions de hautes montagnes, à cheval
sur les provinces du Yunnan et du Sichuan, dans le sud de la Chine. Les Pumi parlent une langue qui appartient à la famille des langues sino-tibétaines.

Cette langue ne possède pas d’écriture, de sorte que la culture se transmet essentiellement par le chant.
Dans le cadre des contacts pour la participation de chanteurs Pumis à l’édition 2020 du Festival international du Chant
choral de Nancy, l’association a eu le plaisir d’accueillir un jeune couple Pumi. Après un diaporama présenté par le
président de l’association Chine-Roanne, nos amis Pumis nous ont offert un petit concert de musique traditionnelle et
ont même tenté de nous initier à une de leurs danses

Pumis

 

 

Bienvenue au Chien

Année du Chien 2018

La nouvelle année du calendrier chinois commencera le vendredi 16 février 2018.
Elle sera placée sous le signe du chien. Le Chien 狗 (gǒu) est le 11e animal du cycle zodiacal chinois.
Dans l'astrologie chinoise, les natifs du chien sont "honnêtes et loyaux, aimables et prudents. La loyauté et la
sincérité qui les caractérisent les poussent à faire tout leur possible pour aider les personnes qui sont importantes à leurs yeux."
Cette année, pour le Nouvel an chinois, les Lorrains pourront participer à deux manifestations :
D’une part, à l’hôtel de ville Metz, le samedi 10 février de 11 h à 17 h .
D’autre part, place Charles III à Nancy, le samedi 17 février de 10 h 30 à 17 h .

Bonne année du Chien à toutes et à tous.

 

 

Nouvel An Chinois 2018

Le Nouvel an chinois sera célébré à Nancy le samedi 17 février 2018,
de 10 h30 à 17 h, place Charles III.


La journée sera animée par des danses du dragon, des danses et de la musique traditionnelles chinoises, des démonstrations de Tai Chi et d'arts martiaux...
Les visiteurs pourront rencontrer les différents organismes développant des activités culturelles en relation avec la Chine, et déguster de la cuisine asiatique.

Entrée libre.


Vidéo : David Gouvenel


Vidéo : David Gouvenel

Nouvel An Chinois nancy 2018

la communauté chinoise et les amis de la Chine vous invitent à célébrer le
Nouvel an chinois, le samedi 17 février 2018, de 10 h 30 à 17 h, place Charles III à Nancy.
Au programme :
· médecine traditionnelle, calligraphie, peinture, arts martiaux, mahjong, feng shuiartisanat… proposés par les
différentes associations en lien avec la Chine,
· spécialités culinaires chinoises,
· spectacles, concerts, démonstrations d’arts martiaux…
· à 12 h et 15 h : danses du dragon. avec la participation des Amitiés Franco- Chinoises, de l’Association des Chinois en
Lorraine, de l’Union des Etudiants et Chercheurs Chinois à Nancy, de l’Espace Chine – Centre culturel,
et de Li Hua, de Soroptimist, du club Nemausos 54, de Long Zhua, de l’Institut Lorrain de Médecine
Traditionnelle Chinoise, de l’Institut Ming Meng, de Hung Gar, de Wang Li Institute, de M. Tan Jianzhang,
de Mme Yuan Li, de Mme Mai, de M. Bai, de Sakura Ido, des Deux Tigres, d’Asia Delice, de l’Association de
coopération et d’échanges culturels franco-chinois, de l’IUT Nancy-Brabois, des éditions Kotoji, d’Allo Wok,

avec le soutien de la Ville de Nancy et la présence du Consulat général de Chine à Strasbourg.

 

 

Retrouvez les Amitiés Franco-Chinoises sur Tweeter : @AFC_Nancy

 

 

RETROSPECTIVE EVENEMENTS :

2018 | 2017 | 2016 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011
|
2010| 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004

 

 

 


J'apprends le Chinois...

Première langue parlée dans le monde, et deuxième langue sur l'internet, le chinois est parlé par plus d'1,5 milliard de personnes, et s'étend, au delà de la Chine, dans le monde entier.

Le Chinois, langue de culture
C'est la langue de civilisation de tout l'Extrême Orient, la voie d'accès à un vaste pays et immense culture, un patrimoine d'une fabuleuse richesse, ainsi qu'à la compréhension d'une mentalité. C'est aussi un contact avec une forme de pensée et d'expression radicalement diffèrente de la nôtre. Outil de communication, l'écriture chinoise possède une dimension esthètique, celle de la calligraphie.

Le Chinois, un atout professionnel
De plus en plus nombreux sont, et seront, les Français dont l'activité sera orientée vers l'Asie en général et le monde chinois en particulier. une des clès de la réussite en ce domaine reste une connaissance de la langue et de la civilisation chinoise.


Cours 2017-2018

Réunion d’information et d’inscription :
            Mardi 5 septembre 2017 de 18 à 20 h
            A la MJC Lillebonne, 14 rue du cheval blanc à Nancy
au 03.83.41.15.40 ou au 03.83.57.25.54

Reprise des cours : la semaine du 11 septembre 2017



Cours de Langue Chinoise pour adultes
Pour découvrir une langue radicalement différente, et une immense culture.

L’apprentissage de la langue chinoise développe les mémoires visuelle,
auditive et gestuelle, en vous familiarisant avec les caractères et les différents tons qu’elle utilise.


Niveau 1 : le lundi de 18 h à 20 h
Niveau 2 : le
mardi de 18 h à 20 h
Niveau 3 : le mercredi de 18 h à 20 h
Niveau 4 : le
mardi de 14 h à 16 h
Tarif : 290 € / 60 h / an.

Reprise des cours : la semaine du 11 septembre 2017



Cours de calligraphie

Au fil des siècles, l’écriture chinoise est devenue un art, l’art de manier le pinceau.
Une fois tracé, le trait ne souffre aucune correction, aucun retour en arrière…


Le samedi de 14 h à 16 h.
Tarif : 290 € / 60 h / an

Reprise des cours : la semaine du 11 septembre 2017


Cours de Cuisine Chinoise
Pour découvrir la cuisine chinoise authentique dans une ambiance conviviale.


Un jeudi tous les 15 jours, de 18 h 30 à 20 h 30 (complet).

Tarif : 150 €
/ 15 séances / an.

Nombre de places limité. S’informer sur la disponibilité à
            contact@chinenancy.org

Reprise des cours : la semaine du 11 septembre 2017


Tous les cours ont lieu à la MJC Lillebonne,
14 rue du Cheval Blanc à Nancy
:

cliquer ici pour en savoir plus...

 

 

Carte de Chine : Les Provinces chinoises
La forme de la Chine est facilement mémorisable car en forme de poulet.

Comme le pluriel de son nom l'indique, les Amitiés Franco-Chinoises
réunissent tous ceux que la Chine passionne.

En rassemblant des personnes d'origines différentes et aux intérêts
divers, notre association se propose de développer les liens et les
échanges entre Chinois et Lorrains, et de favoriser une meilleure
compréhension entre les deux cultures.

 

 

ACCUEIL | ACTIVITES | EVENEMENTS | ADHESION | CONTACT | LIENS

| CUISINE CHINOISE | TIMBRES |